La lettre d'information Numéro 2013-41 

20 décembre 2013 
Toutes les semaines, la lettre d'information diffuse aux abonnés une sélection des informations parues dans les pages d'actualité du site au cours des semaines précédentes.

Au sommaire de ce numéro


Une initiative récompensée
L’observatoire de Haute-Loire
Un service aux citoyens

Fête du Court métrage
Le jour le plus Court
21 décembre 2013

Réforme cantonale
Le re-découpage en Haute-Loire
Les nouveaux cantons

A Saint-Christol
Onze stagiaires du centre de formation et de bilan de Lamastre restaurent les murs de pierres sèches :
« Quand les murs servent de passerelles »

Après les portes ouvertes des 14 & 15 décembre
Compte-rendu d'une visite à l'espace de restitution de la Grotte Chauvet :
Un projet ambitieux porteur d'une dynamique globale.

Du 25 décembre 2013 au 2 février 2014
Visites de la Crèche du Mesnil-Marie
au Hameau de Condas (07310 - Saint-Martial)

Dès le 21 décembre, préparez l’été !
Projet d’échanges musicaux
Du « Village des musiciens »

Sortie du livre
De Fernand à Sylvia, Tradition et innovation en Terre d'Ardèche
de Sylvette Béraud-Williams et Claude Fougeirol. Préface de Pierre Rabhi.

 

communiqué
MEZENC.FR



Une initiative récompensée
L’observatoire de Haute-Loire
Un service aux citoyens


 
A tous les lecteurs de la lettre d’info de mezenc.fr

Bonjour,

Rapidement, pour ne pas abuser de votre temps et en toute primeur …
En pièce jointe un document (Voir aussi http://concours-api.ign.fr/inscription.html) qui valorise l’observatoire de Haute-Loire et par son biais l’ensemble du département de la Haute-Loire.

La soirée de remise des récompenses s’est déroulée jeudi 12/12/2013 au nouveau NUMA (le prestigieux « Silicon Sentier » si prisé dans le monde des branchés informatiques) devant les responsables de l’IGN, présidé par le directeur de l’ETALAB (Henri Verdier), très proche conseiller du 1er ministre. L’occasion de mieux faire connaître notre département et nos initiatives numériques dans ces sphères technophiles parisiennes.
Quelques retombées médiatiques sont aussi prévues au niveau national : mais vraiment dommage qu’à l’échelon départemental (le seul qui m’intéresse !) cela ne perce pas.
Ce courriél pour vous remercier du soutien que vous avez pu m’apporter et sans qui rien n’aurait été possible.

Enfin, les échanges que j’ai pu avoir au cours de cette journée, m’ont apporté de nombreuses idées nouvelles que j’essayerai d’intégrer dans l’observatoire de Haute-Loire. Bref, de nouvelles occasions pour vous tenir informés…

Sincèrement.
Christian Maillebouis
43520 Le Mazet-Saint-Voy
Tél : 04 71 65 04 69
http://maillebouis.free.fr/

Note de mezenc.fr : voir notre Lettre du 20 septembre 2013

EN SAVOIR PLUS :

http://www.obs43.fr/


PIECE JOINTE :

Image agrandie


Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



ACTIVITES DE LOISIRS



Fête du Court métrage
Le jour le plus Court
21 décembre 2013


 
Proposée par le CNC (1), cette fête du court métrage, qui aura lieu le 21 décembre, a pour objectif de : "diffuser des courts métrages partout et sur tous les écrans, pour que ces films, dont la richesse et la créativité sont redoublées par la révolution numérique, puissent rencontrer le plus large public et dialoguer avec lui".

L’événement se veut être une fête populaire dont chacun peut s’emparer librement pour organiser une projection de courts métrages, gratuite et ouverte à tous.

Nous avons relevé pour vous :

- à Gluiras (Ardèche) organisé par le Comité des Fêtes de Gluiras) : Salle des Fêtes, 18 heures,14 films, 92 minutes.

- à Silhac (Ardèche) organisé par la bibliothèque de Silhac : Salle des Fêtes à partir de 18h30, 20 films, 249 minutes.

- à Yssingeaux (Haute Loire) ) organisé par le cinéma La Grenette : salle du cinéma, à 20 h 30, 14 films, 103 minutes.

- à Monistrol-sur-Loire (Hautre-Loire) organisé par CINEMAGIE : Cinéma la Capitelle, à 21 h, 5 films hors prog., 30 minutes.

- à Monistrol-sur-Loire (Hautre-Loire) organisé par le cinéma le Capitelle : salle du cinéma, à 21 h, 6 films (à partir de 8 ans et pour les grands), 26 minutes.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le programme « officiel » en suivant le lien ci-dessous.

(1) CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) : Établissement public français dont les missions principales sont de réglementer, soutenir et promouvoir l'économie du cinéma en France et à l'étranger.

Jean Claude Ribeyre




Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



TERRITOIRE(S)



Réforme cantonale
Le re-découpage en Haute-Loire
Les nouveaux cantons


 
Nous vous présentions dans notre Lettre du 22 novembre 2013 le nouveau découpage des cantons de l’Ardèche.

En Haute-Loire, les nouveaux cantons ont été présentés par le préfet début décembre. Ce re-découpage défini 19 nouveaux cantons, au lieu des 35 cantons actuels avec comme objectif l'application pour le scrutin de 2015 de la parité stricte. Chaque canton aura obligatoirement un homme et une femme pour le représenter.

Sachant que la population du département est de 224 006 habitants, la moyenne sera de 11 789 habitants par canton, avec une variation de plus ou moins 2400 habitants.

Apparemment ce découpage ne correspond à aucune propositions formulées par les élus du département !

Une carte des cantons est disponible sur le site de du journal « La Montagne »

Jean Claude Ribeyre




Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



communiqué
DANS LA PRESSE



A Saint-Christol
Onze stagiaires du centre de formation et de bilan de Lamastre restaurent les murs de pierres sèches :
« Quand les murs servent de passerelles »


 
Cet article m'avait échappé lors de sa publication, dans "L'Hebdo de l'Ardèche", le 6 décembre dernier.
Il n'est toutefois pas trop tard pour s'en faire ici l'écho.

Il commence par ces phrases :
« À Saint-Christol, chaque mercredi depuis la mi-septembre, il règne une agitation particulière en contrebas de la célèbre route des dragonnades. Une dizaine de personnes s’activent autour des vieux murs en pierres sèches et s’évertuent à les remonter. Il s’agit en fait d’un chantier de formation, initié par Cefora, le centre de formation et de bilan de Lamastre, en partenariat avec la municipalité de Saint-Christol, qui fournit la matériel et prête une salle pour les repas... »

Nicolas Lemmonier qui en est le rédacteur résume ensuite la présentation faite par Isabelle Marlier, formatrice référente, et Yann Bénas, l'animateur.
Il s'agit :
- d'un projet collectif,
- au service de la valorisation du patrimoine local (en l'occurrence ici les vieux murs en pierres sèches emblématiques des Cévennes et des Boutières),
- dans le cadre d'une formation généraliste (ou d'une remise à niveau), qui passe aussi par une action concrète, en vue d'un plein retour à l'emploi de personnes qui en étaient éloignées.

On pourrait résumer en une phrase : Quand la reconstruction de nos vieux murs entre au service de la reconstruction humaine...
Mais je vous invite à lire la totalité de cet article présentant cette initiative qui me paraît à bien des égardes exemplaire...

Frère Maximilien-Marie.

(photo : l'Hebdo de l'Ardèche)

Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )



communiqué
CULTURE ET PATRIMOINE



Après les portes ouvertes des 14 & 15 décembre
Compte-rendu d'une visite à l'espace de restitution de la Grotte Chauvet :
Un projet ambitieux porteur d'une dynamique globale.


 
C'est un chantier hors normes sur lequel s'active quotidiennement une centaine d'ouvriers.
A Vallon-Pont-d'Arc, au lieu-dit "Le Razal", l'espace de restitution de la grotte Chauvet prend forme, un peu plus d'un an avant l'ouverture programmée au printemps 2015.

La pièce maîtresse du site sera bien évidemment la réplique de la grotte Chauvet.
Ce projet culturel, scientifique et technologique est unique dans sa conception comme dans sa dimension : pour information le fac-similé doit couvrir 3000 m2 au sol mais représentera 8000 m2 au total puisqu'il faut prendre en considération les parois et plafonds (à titre de comparaison, le fac-similé de Lascaux représente 250m2 au sol).
L'ensemble des peintures et des gravures mais également des éléments géologiques et archéologiques majeurs de la célèbre grotte de la combe d'Arc seront restitués à l'échelle 1.
L'objectif est en quelque sorte de réaliser une vraie grotte dans laquelle on retrouvera toutes les caractéristiques du milieu souterrain : fraîcheur, humidité, obscurité, odeurs.
Réalisés par des entreprises spécialisées, les éléments pariétaux, géologiques et archéologiques seront intégrés au décor du fac-similé à partir de février 2014.
En attendant, sur place, des centaines d'armature métalliques ont été réalisées à partir du modèle 3D de la grotte : d'abord revêtues d'une structure grillagée qui reçoit une première couche en béton-projeté, pour constituer la morphologie générale de la cavité, elle reçoivent ensuite, une seconde couche de mortier paysager, sur laquelle des sculpteurs recréent la roche originelle dans ses moindres détails. Leur travail est minutieux : chaque sculpteur restitue seulement 3 à 5 m2 quotidiennement.

S'étendant sur 8 ha, l'espace de restitution accueillera également trois autres bâtiments.
1) Un espace de restauration, panoramique, déjà bien avancé : une pergola de bois est installée sur le toit et les murs en sont progressivement recouverts d'un revêtement de pierres sèches de pays. Cet espace de restauration et de pique-nique privilègiera et valorisera la production locale.
2) Un centre de découverte qui permettra d'ouvrir les visiteurs de l'espace de restitution à l'ensemble du patrimoine naturel et humain du territoire ardèchois.
3) Un espace pédagogique, particulièrement orienté vers l'accueil des scolaires.
Dans ces deux derniers bâtiments, les travaux sont encore au stade du gros oeuvre.

Ces journées portes-ouvertes sont une manière de sensibiliser les Ardéchois (et les autres) à ce projet, d'impliquer la population dans la dynamique qu'il tend à créer. Il y en aura certainement d'autres avant la fin du chantier (il semble que l'expérience sera reconduite dans environ six mois). Et nous ne pouvons qu'encourager à y participer...

Frère Maximilien-Marie.

(photo frère Maximilien-Marie = les sculpteurs à l'oeuvre dans l'espace de restitution de la grotte, ils façonnent au millimètre près le béton projeté sur les armatures metalliques reproduisant la configuration de la grotte originale)


Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )



communiqué
RELIGIONS ET CULTES



Du 25 décembre 2013 au 2 février 2014
Visites de la Crèche du Mesnil-Marie
au Hameau de Condas (07310 - Saint-Martial)


 
Comme les années précédentes, à partir du jour même de Noël (pas avant) et pendant les 40 jours du temps liturgique de la Nativité, la Crèche du Mesnil-Marie peut être visitée :

au hameau de Condas (07310 Saint-Martial)
tous les dimanches et jours fériés (25 décembre et 1er janvier), de 15h à 18h
et en semaine sur rendez-vous (contact courriel ou 04 75 65 49 20)

La Crèche du Mesnil-Marie met en scène une cinquantaine de personnages et environ cent-vingt animaux pour représenter l'événement de la naissance de N.S. Jésus-Christ, l'apparition des anges aux bergers et le cortège des Rois Mages, dans un décor évoquant le pays du Mézenc et le Mesnil-Marie (nom de la maison dans laquelle est implantée l'association Refuge Notre-Dame de Compassion).

Entrée libre.

Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )



communiqué
ACTIVITES DE LOISIRS



Dès le 21 décembre, préparez l’été !
Projet d’échanges musicaux
Du « Village des musiciens »


 
Depuis quelques années, Saint-Martin de Valamas (Ardèche) « Le village des Musiciens » organise début août un festival de musique. De nombreux groupes viennent s'y produire pendant une semaine. Ces groupes restent à St Martin pendant toute la durée du festival. Ils ne jouent pas tous les jours et seraient donc susceptibles d'intervenir dans d'autres lieux lorsqu'ils ne se produisent pas à Saint Martin de Valamas.

Dans le cadre de la promotion du festival de musique de Saint-Martin de Valamas, et pour favoriser les échanges musicaux avec les villages environnants, « Le Village des musiciens » vous propose la mise à disposition de groupes venant participer au festival de musique 2014 en Ardèche. (7ème édition, du 5 au 9 août 2014)

Le but est de faire bénéficier les communes intéressées par des prestations musicales de la présence de grands musiciens qui viennent de loin (Irlande, Pays Bas, Suisse, Brésil) à Saint-Martin de Valamas et y passent la semaine du festival de musique.
Il est également de permettre aux orchestres de faire connaître leur musique et de la jouer pour d’autres publics.

Contact :
Office de tourisme de Saint-Martin de Valamas
La place 07310 Saint Martin de Valamas
04 75 64 80 97
04 75 30 87 54

Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



communiqué
CULTURE ET PATRIMOINE



Sortie du livre
De Fernand à Sylvia, Tradition et innovation en Terre d'Ardèche
de Sylvette Béraud-Williams et Claude Fougeirol. Préface de Pierre Rabhi.


 
Du plateau ardéchois jusqu'à la vallée du Rhône en explorant les pentes et replis des Boutières, sans négliger quelques incursions au-delà lorsque quelque curiosité les y incitait, les auteurs ont renoué le fil de relations anciennes mais aussi rencontré des jeunes qui s'installent aujourd'hui, qui cultivent, transforment et lancent des projets d'avenir pour ce territoire.

Le fil conducteur de l'ouvrage est la transmission, transmission de modes et choix de vie, transmission de terres et de savoir-faire, de la génération des anciens à celles qui suivent ou aux personnes qui choisissent ce pays pour y vivre.

Plus qu'une simple balade en Ardèche ou la restitution du parcours des deux auteurs, ce livre a l'ambition, à partir de quelques soixante-et-dix rencontres, images et textes en miroir, de faire partager savoir-faire, expériences, instants et pépites de vie qui disent l'évolution de cet espace, et les infinies ressources d'ingéniosité, de persévérance et d'imagination de ceux qui l'ont vécu ou qui le réinventent actuellement.

L'ouvrage, de sa conception à la mise en page et à l'impression à l'imprimerie Impressions Modernes, de Guilherand-Granges, a été entièrement réalisé en Ardèche.

L'édition à compte d'auteurs est une volonté de la part de ses auteurs pour garder l'entière maîtrise de l'ouvrage, de sa conception à sa réalisation, suivant leur propre rythme et conformément à leurs seules exigences.

Le livre a un format de 297 x 240 mm, avec couverture cartonnée, pelliculage mat anti-rayures, vernis sélectif brillant sur les photos. Il compte 286 pages et 300 photos couleur et noir et blanc.
Prix public : 38 €.

Contacts :
photo.fougeirol@wanadoo.fr
et
sylvette.williams@wanadoo.fr

Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )


X*X*X*X*X*X