La lettre d'information Numéro 2013-40 

13 décembre 2013 
Toutes les semaines, la lettre d'information diffuse aux abonnés une sélection des informations parues dans les pages d'actualité du site au cours des semaines précédentes.

Au sommaire de ce numéro


A la bibliothèque de Saint-Martin-de-Valamas
Contes de papier et Bébés-lecteurs
en décembre 2013

Plus que quelques jours !
"La mode et les grands dentelliers du Velay du XVIIIème au XXème siècle"
Exposition au Centre d'Enseignement de la dentelle au Puy-en-Velay

un évènement qui concerne un vaste territoire de la vallée du Rhône au Mézenc
Portes ouvertes à l'espace de restitution de la grotte Chauvet - Pont d'Arc
Samedi 14 et dimanche 15 décembre

Une exposition permanente exceptionnelle
"Ors et broderies, trésors à la cathédrale"
Cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay

Biodiversité.
Richesses patrimoniales et Natura 2000.
Découvertes à Chaudeyrolles.
Communiqué du Centre Haroun Tazieff.

Yssingeaux
27°Fête du canard
15 décembre 2013

Mercredi 18 décembre 2013
350ème anniversaire de la naissance de l'abbé Blachère, le saint curé de Saint-Andéol de Fourchades
Veillée Culture & Patrimoine du Mesnil-Marie

Conte et musique
BEAU SAUVAGE
27 novembre et 20 décembre 2013

Un film d’animation pour les enfants
Le jour des Corneilles
23 décembre 2013

En préparation
Le 17ème Rallye Monte-Carlo Historique
Janvier 2014

Atelier suivi de chant choral
Chanter au fil des saisons !
Près de Lamastre, pendant 4 week-ends en 2014

Une sainte séjourna vingt mois dans les hautes Boutières :
La Bienheureuse Marie Rivier à Saint-Martin de Valamas
Rappel historique

La destruction ou la vente des édifices religieux délabrés n'est pas inéluctable :
« Sauver son église, c'est possible ! »
L'Observatoire du Patrimoine Religieux (O.P.R.)

 

communiqué
ACTIVITES DE LOISIRS



A la bibliothèque de Saint-Martin-de-Valamas
Contes de papier et Bébés-lecteurs
en décembre 2013


 
La médiathèque intercommunale des Boutières (St Martin-de-Valamas, Ardèche) a le plaisir de vous inviter au spectacle
« Contes de papier » par la Compagnie du chat qui louche le

mercredi 18 décembre à 14 h 30

La représentation sera suivie d’un atelier d’origami. Ces papiers pliés permettent aux enfants de repartir avec un petit trésor de leur fabrication. A partir de 3 ans – Gratuit.


Lecture Bébés-lecteurs
La médiathèque organise une lecture pour les bébés sur le thème de « l’hiver » le

samedi 14 décembre à 10h30 pour les enfants de 0 à 4 ans et leurs parents

Entrée gratuite


Médiathèque Intercommunale des Boutières
Informations : 04-75-30-63-95

Cordialement
Christelle

Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



communiqué
CULTURE ET PATRIMOINE



Plus que quelques jours !
"La mode et les grands dentelliers du Velay du XVIIIème au XXème siècle"
Exposition au Centre d'Enseignement de la dentelle au Puy-en-Velay


 
Le Centre d'Enseignement de la dentelle aux fuseaux du Puy-en-Velay a organisé, en cette année 2013, une exposition intitulée :

“La mode et les Grands Dentelliers du Velay du XVIIIe au XXe siècle".

Attention, cette exposition, qui a été inaugurée le 22 février, fermera ses portes le 18 décembre qui vient : il ne reste donc plus que quelques jours pour aller l'admirer !

On y trouve : robes de mariée, robes de demi-deuil, tenues de soirées, jupons, châles, étoles, pèlerines, bustiers, caracos, corsages, vestes, mantilles, fanchons, cravates, chapeaux, foulard, gants, éventails, ombrelles, mouchoirs, aumônières en dentelles aux fuseaux, dentelles mécanique, broderies, accessoires d’époque.

Le centre a mis à l’honneur les dentelliers du Puy-en-Velay tels que Théodore Falcon, Jean-Pierre Farigoule, Louis Oudin, Johannes Chaleyé, François Rougier, Gabriel Breul...

Horaires :
du lundi au vendredi (de 8 h 30 à 11 h 30, et de 13 h 30 à 17 h)

Centre d'Enseignement de la dentelle au fuseau (CEDF)
38 à 44 rue Raphaël
43000 Le Puy-en-Velay
Tél : 04 71 02 01 68

Le catalogue de l'exposition est en vente au prix de 9,50 € à l'accueil du CEDF
ou en vente par correspondance (formulaire de contact sur le site du CEDF).

Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )



communiqué
EVENEMENTS



un évènement qui concerne un vaste territoire de la vallée du Rhône au Mézenc
Portes ouvertes à l'espace de restitution de la grotte Chauvet - Pont d'Arc
Samedi 14 et dimanche 15 décembre


 
Samedi 14 décembre de 13h à 16h &
Dimanche 15 décembre de 10h à 16h

Le chantier de l'espace de restitution de la Grotte Chauvet - Pont d'Arc ouvre gratuitement ses portes au public : l’objectif est de permettre la découverte d'un chantier qui combine connaissances scientifiques, données géométriques, sensibilités artistiques et technologies scénographiques.
C’est ici la plus grande réplique de grotte au monde !

Renseignements :
Office de tourisme de Vallon Pont d'Arc : 04 75 88 04 01

Lieu :
Le Razal
Espace de Restitution de la Grotte Chauvet-Pont d'Arc
07150 Vallon-Pont-d'Arc

Coordonnées GPS :
Latitude : 44° 23' 59.2332''
Longitude : 4° 28' 28.0236''

Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )



communiqué
CULTURE ET PATRIMOINE



Une exposition permanente exceptionnelle
"Ors et broderies, trésors à la cathédrale"
Cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay


 
Le trésor de la cathédrale du Puy-en-Velay est riche d’une exceptionnelle collection d’ornements liturgiques et tableaux de dévotion brodés allant du XVe au XXe siècle.

Cette collection rassemblée pendant plus de trente ans par Josiane et Daniel Fruman a été donnée à l’État grâce au mécénat de la fondation Zaleski.
Elle est présentée dans la salle des États du cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay.

Une scénographie de Loretta Gaïtis avec la lumière de Stéphanie Daniel offre au regard du visiteur, dans une présentation originale, une sélection de 75 pièces de la collection Cougard-Fruman ainsi que les oeuvres les plus emblématiques du trésor ancien de la cathédrale dont le fameux olifant de saint Hugues.

Informations pratiques >>>

Horaires
du 20 mai au 22 septembre, de 9h à 12h et de 14h à 18h30 (ouverture entre 12h et 14h en juillet et août)
du 23 septembre au 19 mai, de 9h à 12h et de 14h à 17h
Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre

Droits d’entrée
Billet exposition au cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay
Plein tarif : 7,50 €
Tarif réduit (18 à 25 ans) : 4,50 €
Tarif groupe (à partir de 20 personnes) : 6 €
Entrée gratuite pour les moins de 18 ans et pour les moins de 26 ans ressortissants des 27 pays de l’Union européenne et résidents réguliers non européens sur le territoire français.

Renseignements :
Cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay
3, rue du Cloître
43000 Le Puy-en-Velay
tél. 04 71 05 45 52

Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )



communiqué
NATURALISME



Biodiversité.
Richesses patrimoniales et Natura 2000.
Découvertes à Chaudeyrolles.
Communiqué du Centre Haroun Tazieff.

6 décembre, le comité de pilotage du contrat de gestion Narura 2000 du site du Mézenc faisait le bilan de 6 années d'action, animées par le Conseil Général de Haute-Loire.

Les techniciens naturalistes qui ont observé l'évolution des espaces naturels sensibles du secteur ont dressé un bulletin de santé naturelle excellent pour le périmètre dont ils ont la charge. L'évolution des prairies pâturées, des prés de fauche, des zones de lande, des tourbières et des zones humides est satisfaisante.

Deux espèces inconnues jusqu'ici sur le Mézenc ont été trouvées dans les Narces de Chaudeyrolles : un papillon, l'Azuré des moullières, et une mousse, reliquat de la période glaciaire, Elodium blandovii, qui fera prochainement l'objet d'un petit article sur mézenc.fr.
Les Narces de Chaudeyrolles sont le seul site du massif Central où l'on a identifié formellement sa présence. Elle fait partie de la famille des bryophytes, qui sont les plantes qui ont conservé le plus de caractères des premiers végétaux qui ont colonisé la terre ferme.

A une époque où l'on tire tous les jours la sonnette d'alarme sur la disparition des espèces, cette double découverte illustre la valeur patrimoniale exceptionnelle du Mézenc. Elle vient donner de l'écho à une autre trouvaille récente, celle de la diagonale du Vivarais et du Velay oriental, voie naturelle de circulation qui relie en droite ligne le remarquable ensemble paysager des sucs de l'Yssingelais à la première merveille du Monde qu'est la grotte ornée de fresques magnifiques de la Combe d'Arc, la grotte Chauvet.

Candidate en 2014 à l'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, la grotte Chauvet-Pont-d'Arc est l'objet d'un projet majeur pour la France et l'Europe : la création d'un espace de restitution à l'identique de la grotte qui ne peut être ouverte au public pour préserver les trésors fragiles qu'elle recèle. Le Parc Naturel des Monts d'Ardèche porte, lui, un projet candidat en 2014 au label Unesco de " Geopark " : c'est un projet de valorisation de sites géologiques remarquables du Parc. Les Narces de Chaudeyrolles en font partie. On se trouve donc, entre la Combe d'Arc et Chaudeyrolles, en présence de deux témoins de la vie depuis les âges les plus reculés, l'un humain, l'autre végétal. Ce n'est pas banal ! C'est toute l'histoire de la Terre et toute l'histoire de l'humanité que l'on peut raconter et illustrer en arpentant les paysages de la diagonale du Vivarais et du Velay oriental.

Le Centre Haroun Tazieff pour les Sciences de la Terre, basé à Chaudeyrolles, organise avec l'association ardéchoise "Choeurs de Volcans, de Sources et de Montagnes", une série de concerts où se produiront dix-sept chorales dans huit villages échelonnés au long de la diagonale du Vivarais. Les échanges fructueux qui se noueront à l'occasion de ces rencontres trouveront un écho dans une exposition sur la diagonale, sur le projet de " Geopark " et sur la grotte Chauvet qui sera montée au quatrième festival " Montagne, Ouvre-toi! " les 28 et 29 juin, à Borée. Elles prennent place aussi, ces rencontres de choeurs de volcans, de sources et de montagnes, dans les manifestations qui au long de cette année 2014, célèbreront le centenaire de la naissance d'Haroun Tazieff.

Frédéric Lavachery.

Information déposée par Frédéric Lavachery ( lui écrire )



communiqué
COMMERCE & INDUSTRIE



Yssingeaux
27°Fête du canard
15 décembre 2013


 
Cette 27ème Fête du Canard aura lieu le 15 décembre 2013 de 9 à 18 heures
à la Salle de la coupe du monde, à Yssingeaux. Entrée gratuite.

Au programme :

- marché de producteurs ;
- table gourmande : dégustation foie gras, huîtres, truite fumée ;
- démonstrations culinaires avec le Lycée Emmanuel Chabrier d’Yssingeaux.

« La Fête du Canard est organisée chaque année au mois de décembre à Yssingeaux. Cette manifestation a pour but de faire connaître le foie gras de la région, ainsi que de nombreux produits à base de canard : aiguillettes de canard et terrines. Des ateliers de cuisine sont organisés chaque année. Si vous êtes à Yssingeaux durant la Fête du Canard, ne manquez pas le rendez-vous, d’autant plus que l’entrée est gratuite. »

Il est recommandé aux acheteurs de foie gras d’arriver dès l’ouverture pour avoir un choix d’achat.

Information : Office de Tourisme des Sucs aux Bords de Loire
16 Place Foch 43200 Yssingeaux
04 71 59 10 76

Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



communiqué
CULTURE ET PATRIMOINE



Mercredi 18 décembre 2013
350ème anniversaire de la naissance de l'abbé Blachère, le saint curé de Saint-Andéol de Fourchades
Veillée Culture & Patrimoine du Mesnil-Marie


 
1663 – 25 décembre – 2013

Depuis sa mort, le 6 mai 1741, des générations et des générations de pèlerins sont venues prier sur la tombe de « saint Blachère » (ainsi le nomment les humbles fidèles des Boutières) pour demander des grâces et pour prendre de l’eau à la « source miraculeuse ». Et il en est aussi beaucoup qui sont ensuite revenus pour remercier des bienfaits qu’ils avaient obtenus par l’intercession de ce prêtre qui est resté pendant 46 ans curé de Saint-Andéol de Fourchades.

L’abbé Noël Blachère est né le 25 décembre 1663. En cette année 2013, le jour de Noël marquera donc le 350ème anniversaire de cette naissance.

A quelques jours seulement de cet anniversaire, cette veillée Culture & Patrimoine du mercredi 18 décembre permettra donc de redire ce que fut la vie de ce prêtre qui a laissé une empreinte aussi durable et profonde dans nos Boutières.

Veillée Culture & Patrimoine
Mercredi 18 décembre 2013
à 20 h
au Mesnil-Marie (Refuge ND de Compassion - hameau de Condas - Saint-Martial)

Renseignements : 04 75 65 49 20

Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )



communiqué
ACTIVITES DE LOISIRS



Conte et musique
BEAU SAUVAGE
27 novembre et 20 décembre 2013


 
La Cie du Beau Sauvage va présenter son nouveau spectacle : BEAU SAUVAGE ;
un spectacle de contes amérindiens par Alain Ayme, accompagné en musique par Valerie Loomer (harmonica, podorythmie, flûte à bourdon cherokee, chant, guimbarde, banjo, banjo-ukulélé...).

Participation libre

Le 27 novembre 2013 à 20 heures à la salle sous la mairie de Labatie-d’Andaure (Ardèche)

Le vendredi 20 décembre à 18h30 ce spectacle sera présenté à la médiathèque d’Yssingeaux (haute-Loire).

Les premiers retours d’un conte de ce nouveau spectacle :

« Un petit mot pour dire que j'ai été très impressionné par votre compagnie et l'accompagnement musical ! »
« Déjà le son de la flûte cherokee est très impressionnant de profondeur.
Le samedi matin le conte dans la tour hexagonale fut une grande expérience :
le son du tambourin, le rythme avec les pieds et l’harmonica, tous fut grandiose.
Le son de l'harmonica venait vraiment de très loin, ce n'était pas juste le souffle depuis les poumons, mais une plainte de l'âme. »
« Un grand merci à toute la gang (1) qui a permis un si beau festival, avec un final en beauté à l'image de tout ce festival où je fus impressionner par Valérie Loomer qui fait passer des émotions très fortes juste à travers un simple harmonica. »

(1) Groupe de musique « La Gang du Quéteux ! »

Information :
La Cie. du Beau Sauvage
Alain Ayme
Orfeuille
07570 Désaignes
04 75 06 48 19

Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



communiqué
ACTIVITES DE LOISIRS



Un film d’animation pour les enfants
Le jour des Corneilles
23 décembre 2013


 
Comme chaque année, l'Assoc'Active propose un film pour les enfants : « le jour des corneilles », film d’animation de Jean-Christophe Dessaint.

L’histoire est celle d’un garçon de 10 ans, élevé dans une immense forêt par son père, un colosse colérique à la barbe géante. Il lui dit que le monde s’arrête à la lisière de la forêt. Pourtant Courge devra braver l’interdit pour emmener son père gravement accidenté. L’enfant découvre un nouveau monde, un village avec des hommes et faire la rencontre avec une fillette qui va bouleverser sa vie.

L’histoire est touchante, triste et drôle à la fois. Les décors, la nature et les paysages sont magnifiquement illustrés. Et pour couronner le tout, les doublages sont excellents : Jean Reno, Laurent Deutsch et Isabelle Carré

Conseillé à partir de 6 ans et aussi pour les adultes.

Venez partager cet après midi de vacances avec vos enfants à la salle polyvalente de Saint-Martin de Valamas (Ardèche) le lundi 23 décembre à 15 h.

Prix : 5 € par enfant - 3 € pour l’accompagnant (projection suivie d'un goûter offert par l'Assoc'Active)

L’Assoc’Active



Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



EVENEMENTS



En préparation
Le 17ème Rallye Monte-Carlo Historique
Janvier 2014


 
Le 17ème Rallye Monte-Carlo Historique est ouvert aux modèles de voitures ayant participé au Rallye Monte-Carlo entre 1955 et 1980. Il se déroulera du mercredi 22 janvier au mercredi 29 janvier 2014.

Parmi les épreuves :

ZR 2 - Moulinon / Antraigues
ZR 3 - Burzet / St Martial
ZR 4 - Lalouvesc / Labatie-D'Andaure
ZR 5 - Lamastre / Alboussière
ZR 7 - Les Nonières / Les Oches

A noter que les concurrents de ce rallye sont contraints au « respect absolu du Code de la Route des pays traversés », comme le signale le règlement. Il y aurait plus de 300 inscrits....

Les informations et mises à jour sont consultables sur le site Internet de l’Automobile Club de Monaco :

EN SAVOIR PLUS :

http://www.acm.mc

Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



communiqué
ACTIVITES DE LOISIRS



Atelier suivi de chant choral
Chanter au fil des saisons !
Près de Lamastre, pendant 4 week-ends en 2014


 
L’Association Terre Eau Lumière, organise quatre week-ends de chant choral en 2014. Il y aura un rendez-vous à chaque saison.

Rencontre hivernale : les 11, 12, et 13 janvier 2014
Rencontre de printemps : 5 et 6 avril 2014
Rencontre d’été : du 27 au 29 juillet 2014
Rencontre d’automne : les dates seront à fixer pour novembre

Ces rencontres sont ouvertes à toute personne souhaitant approfondir une pratique vocale en groupe. Elles seront accompagnées en profondeur et en finesse par Yves Niquil, chef de chœur (travail de technique vocale, libération de la voix, conscience corporelle, écoute, souffle et enracinement).

Lieu : Domaine de Basse Cour, Monteil, 07 Le Crestet, à 3km de Lamastre en Ardèche.

Conditions : possibilité de dormir sur place, d’arriver plus tôt, de rester plus longtemps. Prévoir une participation à l’hébergement (23€ à 40€). Repas partagé, sorti du panier ou préparés sur place, libre accès à la cuisine.

Date limite : avant le 6 janvier si vous souhaitez participer à cette première rencontre

Bienvenue à toute personne, ayant déjà une pratique vocale ou instrumentale, et souhaitant s’engager sur l’ensemble des weekends proposés.

Renseignements :

Terre Eau Lumière : 09 53 53 11 41
L'Arbre Sonore, FannY : 06 80 92 03 38 (arbresonore@gmail.com)
Yves Niquil :06 28 35 50 46

Information déposée par Jean-Claude Ribeyre ( lui écrire )



communiqué
HISTOIRE LOCALE



Une sainte séjourna vingt mois dans les hautes Boutières :
La Bienheureuse Marie Rivier à Saint-Martin de Valamas
Rappel historique

La Bienheureuse Marie Rivier, béatifiée par le pape Jean-Paul II le 23 mai 1982, est une figure vivaroise particulièrement attachante.

Née à Montpezat, le 19 décembre 1768 - il y a exactement 245 ans ce 19 décembre 2013 - , elle est morte au Bourg-Saint-Andéol, le 3 février 1838 - cela a donc fait 175 ans en février 2013.
Fondatrice, en pleine tourmente révolutionnaire, de la Congrégation des Soeurs de la Présentation de Marie, Marie Rivier aura pendant sa vie fondé 141 écoles, réparties dans 14 diocèses, et reçu plus de 350 sœurs dans sa congrégation.

Je ne veux, ni ne peux, résumer ici toute la biographie de la Bienheureuse Marie Rivier, mais je souhaiterais néanmoins rappeler aux amateurs d'histoire locale que la jeune fille (elle avait à peine 22 ans lorsqu'elle est arrivée) a fait un séjour de vingt mois dans les hautes Boutières, à Saint-Martin de Valamas.

1) Raisons du séjour de la Bienheureuse Marie Rivier à Saint-Martin de Valamas : il y en a essentiellement deux, qui sont
1-a : sur le plan personnel, que Marie Rivier est une jeune fille d'une très grande délicatesse de conscience, facilement portée au scrupule, et qu'elle recherche donc un conseiller spirituel capable de bien la comprendre et de la guider avec sagesse, prudence et sagacité ;
1-b : en ce qui concerne le contexte polique et religieux de l'époque, que les prêtres de Montpezat, ville où Mademoiselle Rivier a commencé avec un grand succès son travail d'éducatrice, se montrent favorables à la constitution civile du clergé (votée le 24 août 1790) à laquelle ils ne tarderont d'ailleurs pas à prêter serment.
Or, à Saint-Martin de Valamas, se trouve comme curé, depuis 1789, l'abbé Agreil qui avait juste auparavant été vicaire à Montpezat et auprès duquel Mademoiselle Rivier avait trouvé un authentique soutien spirituel, et cet abbé Agreil se montrera un ferme opposant à la constitution civile du clergé.

2) Arrivée de Mademoiselle Rivier à Saint-Martin de Valamas :
Depuis plusieurs mois, par lettres, le curé Agreil pressait Mademoiselle Rivier de partir de Montpezat et de venir s'installer à Saint-Martin. Mademoiselle Rivier hésitait : même si elle savait que l'une de ses amies pouvait tout à fait convenablement assurer l'enseignement et le catéchisme à sa place à Montpezat, il lui semblait qu'elle trahissait la confiance des habitants qui lui avaient demandé d'assurer l'éducation de leurs enfants, et des pauvres qu'elle secourait quotidiennement...
Au mois de septembre 1790, à la suite d'un sermon du curé de Montpezat qui fait scandale, parce qu'il loue les réformes religieuses de l'assemblée constituante, Marie Rivier quitte Montpezat dans le plus grand secret et vient s'installer à Saint-Martin de Valamas.

3) Activités menées par la Bienheureuse Marie Rivier à Saint-Martin de Valamas :
Comme à Montpezat, et dès son arrivée, Mademoiselle Rivier ouvre un école (uniquement pour les filles), un patronage, organise la charité et les secours aux pauvres, se voit chargée d'instruire tous les dimanches les femmes et les filles de la paroisse (sorte de catéchisme pour adultes) : cette dernière activité suscitera un réel enthousiasme et on y venait en foule, disent les témoignages de l'époque.

4) Une anecdote en particulier a marqué le séjour de la Bienheureuse Marie Rivier à Saint-Martin de Valamas :
En mars 1791 une compagnie du 40e Régiment d'Infanterie de Ligne (ainsi nommé depuis le 1er janvier 1791, précédemment il était appelé Régiment de Soissonnais) est envoyé à Saint-Martin, où elle est très mal accueillie par la population (fondamentalement hostile à la révolution).
La sagesse et la modération du curé Agreil parviennent à éviter le pire : le prêtre use de trésors de diplomatie pour mettre en bonne entente les notables de Saint-Martin et les officiers du Régiment, qu'il invite tous pour des veillées amicales au Prieuré.
Mademoiselle Rivier, institutrice et catéchiste très appréciée, personnage influent dans la paroisse, est aussi du nombre des convives, si bien que... un jeune officier s'éprend d'elle. Il lui adresse une belle lettre de demande en mariage !!!
La jeune fille, qui - malgré les interdictions légales de vivre la vie religieuse - , s'est vouée à Dieu dans son coeur, en est profondément étonnée et peinée : elle se jugera elle-même coupable d'avoir donné un témoignage de "légèreté" (sic) et suscité de faux espoirs dans l'âme d'un brave garçon !

5) Fin du séjour de la Bienheureuse Marie Rivier à Saint-Martin de Valamas :
Mademoiselle Rivier est restée en tout vingt mois à Saint-Martin de Valamas, de septembre 1790 à mai 1792.
Dans les premiers mois de 1792, elle est épuisée par les tâches apostoliques pour lesquelles elle se dépense sans compter : elle contracte une fluxion de poitrine et on craint pour sa vie. L'abbé Agreil la fait même transporter dans une chambre du Prieuré et les jeunes filles et femmes de la paroisses et même des villages voisins, se relaient pour la veiller et la soigner. Madame Rivier, sa mère, accourut même de Montpezat, pour être à son chevet.
A cette occasion, Madame Rivier apprend à Marie que les oeuvres de Montpezat sont en train de péricliter, principalement parce que le clergé "jureur" de Montpezat se désintéresse du bien spirituel de la paroisse.
Une fois remise, et parce que, providentiellement, deux religieuses, qui ont été expulsées de leur couvent viennent d'arriver à Saint-Martin de Valamas, sont tout à fait idoines à prendre sa suite pour l'école, le catéchisme et les oeuvres de charité, Marie Rivier repart à Montpezat au mois de mai 1792.

Elle reviendra en 1808, pour un court séjour, y amenant des religieuses pour l'école : Monsieur Agreil était encore curé de Saint-Martin et beaucoup de personnes avaient un souvenir vivant et enthousiaste des vingt mois qu'elle avait passés dans la paroisse : ils lui feront alors un accueil triomphal...

Frère Maximilien-Marie

Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )



communiqué
CULTURE ET PATRIMOINE



La destruction ou la vente des édifices religieux délabrés n'est pas inéluctable :
« Sauver son église, c'est possible ! »
L'Observatoire du Patrimoine Religieux (O.P.R.)


 
Sur Mézenc.fr a déjà été abordée la question du devenir des édifices du patrimoine religieux et des problèmes posés par leur entretien ou leur restauration, lorsque celle-ci devient nécessaire.

Ce problème est récurrent dans toutes les communes de notre massif, comme dans toutes les communes de France d'ailleurs : du fait de la raréfaction des vocations sacerdotales (on est maintenant loin du temps où il y avait un curé par clocher, et parfois un ou plusieurs vicaires !) et de la baisse du nombre des "pratiquants", l'entretien et la restauration des édifices du culte ne laisse pas de susciter des interrogations, des débats parfois (dans lesquels l'idéologie des intervenants peut jouer), des prises de conscience, et de soulever des questions d'ordre technique et financier qui ne sont pas des moins "lourdes" !!!

Je me permets aujourd'hui d'attirer votre attention sur une page internet intitulée « Sauver son église, c’est possible ! » (lien ci-dessous), qui montre - à travers plusieurs exemples - qu’avec un peu de bonne volonté, de coordination et d’intelligence, même les plus dégradés des édifices religieux peuvent être sauvés et restaurés, plutôt que de les livrer aux pelleteuses des démolisseurs, comme on l’a malheureusement vu en plusieurs endroits ces derniers temps (l'illustration de cette publication montre par exemple la destruction de l'église de Gesté, dans le Maine et Loire, au cours de cette année 2013).
Plusieurs études sérieuses ont clairement démontré que la destruction d'un édifice religieux et une reconstruction en des dimensions plus réduites, sont plus onéreuses qu'une restauration.

L’Observatoire du Patrimoine Religieux (O.P.R.) qui publie sur son site plusieurs exemples de sauvetage, a été fondé sous la forme associative en 2006 par Madame Béatrice de Andia (docteur en Droit, historienne, présidente des amis d'Azay le Rideau,ancienne déléguée générale des vieilles maisons françaises (VMF) et ancienne déléguée générale à l'action artistique de la ville de Paris).
Il faut aussi préciser que l'O.P.R. ne s'intéresse pas aux seuls édifices du culte catholique, mais à la totalité du patrimoine religieux et cultuel bâti, à quelque confession qu'il appartienne.
Fort aujourd'hui de plus de 720 membres dans toute la France, l'Observatoire du Patrimoine Religieux veut oeuvrer à la préservation et au rayonnement du patrimoine religieux français, à travers trois axes d'actions :

1) Inventorier le patrimoine cultuel, car de sa parfaite connaissance découle une dynamique de protection efficace.

2) Sensibiliser les publics, notamment les plus jeunes grâce au concours "Ma pierre à l'édifice", qui vise à les initier aux problématiques du patrimoine. Ce concours pluridisciplinaire, gratuit et libre d'accès s'adresse aux classes de la Cinquième à la Seconde et se base sur la modélisation en trois dimensions d'un édifice choisi par les élèves.
Pour l’OPR, cette sensibilisation passe aussi par le soutien à la recherche et la valorisation du patrimoine cultuel au travers de conférences, de visites et de publications de qualité, accessibles à tous,

3) Préserver le patrimoine religieux, en conseillant et accompagnant sur le long terme les responsables du patrimoine cultuel pour tout problème juridique, financier ou technique, et en communiquant efficacement auprès du grand public.

Si je me borne aujourd'hui à signaler l'existence de l' O.P.R. et de l'article sus-cité à l'attention des associations qui se soucient du patrimoine ou de l'histoire de nos communes, mais aussi à l'attention des collectivités locales et des élus, je me propose néanmoins de revenir ultérieurement sur l'un ou l'autre des points évoqués ci-dessus...

Frère Maximilien-Marie

Information déposée par Frère Maximilien-Marie ( lui écrire )


X*X*X*X*X*X