28 septembre 2012

Numéro 2012-08
Toutes les deux semaines, la lettre d'information diffuse aux abonnés une sélection des informations parues dans les pages d'actualité du site au cours des semaines précédentes.

Au sommaire de ce numéro


Plateau du Vivarais-Lignon : la guerre des poubelles.


"La querelle gagne du terrain à Chaudeyrolles".
La Tribune-Le Progrès, édition de Haute-Loire du 24/09/2012

Comment en savoir plus?

"100 ans de tourisme sur le Plateau Vivarais-Lignon"
Quelques notes après la Conférence du 17 septembre

RETOUR SUR
La rando-écriture du samedi 22 septembre 2012

quand la découverte des Espaces Naturels Sensibles conjugue promenade éducative et jeux de l'esprit

L’Université populaire d’Aubenas reçoit Jacques Béthemont pour 4 conférences sur le thème de l'eau
la première de ces conférences aura lieu le lundi 1er octobre 2012

La Ronde des Sucs 2012
29 et 30 septembre

Randonnées pédestres en Haute Ardèche
entre Gerbier et Mézenc, aux sources de la Loire

Odyssée Ventury
29 et 30 septembre

Un week end au gré du vent

« SEMONS l’AVENIR »
5, 6 et 7 octobre 2012, à St Julien Chapteuil

Premier festival du film documentaire de l’association Meygalimenterre

Salon du livre de Saint-Martin-de-Valamas
le 7 octobre 2012

Organisé par les Amis de Rochebonne

Oyez Citoyens !
dimanche 7 octobre 2012

un spectacle chorégraphique de la Compagnie Lisa Gimenez

Goûter-spectacle "Je me souviens de tout".
"Chez Lévêque", aux Sagnes-et-Goudoulet, le dimanche 7 octobre 2012 à 16h.

Le Jour de la Nuit ?
Samedi 13 octobre 2012, fêtez la nuit noire !

Fête de la science
du 10 au 14 octobre 2012

BALADE AU COEUR DES BOUTIERES
dimanche 21 octobre 2012

Rallye touristique

Lecture d’archives
La Compagnie Valentine accompagne les Archives départementales de l'Ardèche dans l’aventure de la lecture d’archives.

Observation de la salamandre tachetée

DEJA !
Les Journées du patrimoine 2013

Les européennes et les autres….

 

POLITIQUE

Plateau du Vivarais-Lignon : la guerre des poubelles.


La collecte des ordures ménagères de 37 communes de Haute-Loire et d’Ardèche, situées sur cinq communautés de communes, est assurée par le SICTOM « Entre Monts et Vallées », dont le siège se trouve à Tence : http://www.sictom-tence.com/ .

Aux containers collectifs, le SICTOM substitue actuellement des poubelles individuelles, certaines à clé,et toutes munies d’une puce électronique. Le but du syndicat est de réduire le volume des ordures ménagères à traiter en incitant au tri une population de 26 000 habitants permanents, population qui augmente considérablement en été.

Ce choix de poubelles individuelles rencontre une résistance croissante au sein de la population et les livreurs recrutés par le SICTOM pour distribuer les nouvelles poubelles enregistreraient un nombre considérable de refus. Une association d’usagers du service public de collecte des déchets, le Collectif Valorisons nos Déchets ( http://dechet43.free.fr ) , conteste la politique du SICTOM.

Depuis deux ans, le dialogue entre le Collectif et le SICTOM semble impossible alors même que les réunions publiques d’usagers, du Collectif, de mairies, du Sictom, se succèdent à un rythme croissant. La presse, tant ardéchoise que de Haute-Loire, journaux et radios locaux, donne régulièrement la parole aux uns et aux autres.

C’est pour répondre aux objectifs de la loi Grenelle 1 de l’environnement que le SICTOM a passé un contrat de fourniture et de gestion des nouvelles poubelles avec un groupe mondial, Plastic Omnium ( http://www.plasticomnium.com ) , qui affiche un triplement de son chiffre d’affaires depuis 2000 tout en consolidant ses positions dans l’environnement et dans l’automobile.

La loi Grenelle 1 vise la réduction et la valorisation des déchets, elle précise que redevance et taxe d’enlèvement des ordures ménagères devront intégrer, dans un délai de cinq ans, une part variable incitative devant prendre en compte la nature des déchets enlevés, leur poids ou leur volume ou le nombre d’enlèvements.

La taxe est plus aisée à mettre en œuvre et à percevoir. La redevance est plus contraignante pour la collectivité, elle impose la création du fichier des redevables, l’émission des factures et le recouvrement. En revanche, les usagers paient en fonction de leur utilisation du service et sont donc responsabilisés, assure le SICTOM.

C'est du volume de la poubelle "grise" (poubelle d'ordures ménagères résiduelles) présentée à la collecte que va dépendre la tarification, qui comprend une part fixe et une part variable, fonction du comptage de collectes et de la taille du bac gris choisi par le ménage.

Le Collectif Valorisons nos Déchets entend contribuer à cette responsabilisation de chacun, d’autant que le choix du SICTOM pose un énorme problème dans une région de tourisme estival et hivernal. Selon le Collectif, le service de collecte va se dégrader rapidement parce qu’il n’est pas adapté aux conditions très particulières du Plateau. Le manque de concertation avec la population explique probablement le taux élevé de refus des poubelles lors de leur livraison. Le Collectif ajoute que le produit financier de cette collecte individuelle ira grossir le chiffre de la multinationale Plastic Omnium au détriment du service public, il a d’ailleurs contesté les conditions du contrat auprès du tribunal administratif.

Le SICTOM ayant commencé à retirer les bacs collectifs, le Collectif appelle à une manifestation à Montfaucon ce samedi 22 septembre à 10 h.



POLITIQUE

"La querelle gagne du terrain à Chaudeyrolles".
La Tribune-Le Progrès, édition de Haute-Loire du 24/09/2012
Comment en savoir plus?
 

Le journaliste du Progrès, Jean-Jacques Arène, rend compte sous ce titre d'une séance du tribunal administratif de Clermont-Ferrand où le rapporteur public du tribunal, recommande le rejet de deux recours introduits par 22 habitants de Chaudeyrolles, petite commune d'une centaine d'habitants qui partage avec Borée, La Rochette et les Estables les hauteurs du mont Mézenc.

Ces recours, reçus par le tribunal le 23 décembre 2011, concernent une décision du conseil communal du 2 septembre 2011 de vendre deux terrains à des particuliers. Les requérants contestent et le prix de vente décidé et la forme des délibérations.

Dans les deux cas, le prix a été établi en fonction des pratiques du marché, cela ressort clairement des conclusions du rapporteur reprises dans l'article.

Surgit alors cette question: comment le quart des habitants d'une commune peut-il en arriver à se lancer dans une action en justice alors qu'une simple vérification des cours du marché aurait dû les en dissuader? Le Progrès ne répond pas à cette question qu'il n'a pas posée.

Une début de réponse se trouve dans un article du Progrès du 28 juillet 2010. La journaliste Isabelle Devoos y présente la situation complètement bloquée d'un conseil où une majorité de sept élus sur onze ont rejeté par deux fois le compte administratif, qui fut ensuite validé par la Cour régionale des comptes. Les conseillers majoritaires ont envoyés plusieurs recommandés au Préfet, lettres qui n'ont pas abouti à asseoir la suspicion d'actes illégaux.

Si le maire, Odette Arnaud, et les conseillers qui la soutiennent ont répondu aux questions de la journaliste, le "bloc des sept conseillers majoritaires n'a pas accepté de s'exprimer sur le sujet".

On ne trouvera nulle part ailleurs, dans la presse, d'éléments de réponse complémentaires pour tenter de comprendre comment une majorité de conseillers peut s'accorder pour engager une action en justice qui n'a rigoureusement aucune chance d'aboutir.

Un espace public de débat ouvert à la mise en perspective des politiques de gestion territoriale sur le Mézenc n'existe pas dans la presse traditionnelle. Le dossier complet de quatre années de crise au sein du conseil de Chaudeyrolles se trouve aujourd'hui dans les archives mises à la disposition de mézenc.fr. Il servira à fournir des documents au fil des contributions qui animeront les ateliers de réflexion collective du site.



TOURISME

"100 ans de tourisme sur le Plateau Vivarais-Lignon"
Quelques notes après la Conférence du 17 septembre
 

Ce lundi 17 septembre, l’Office du Tourisme du Haut-Lignon accueillait au Chambon les professionnels et bénévoles du tourisme et les élus concernés par ce secteur majeur de la vie locale, pour entendre une série d’exposés de spécialistes.

Le Président de l’office, Bernard Cheynel, a salué une salle pleine avant de résumer un siècle d’action touristique sur le Plateau, conduite par le Syndicat d’initiative, introduction suivie d’un exposé de l’historien Gérard Bollon sur l’histoire du tourisme en Haut-Lignon. Histoire particulièrement riche d’enseignements pour l’avenir. La connaissance de l’évolution de l’offre touristique au fil d’un siècle de transformations de la société française et des réalités socio-économiques du Plateau permet de cerner les permanences de l’identité locale pour pouvoir adapter la politique touristique aux exigences contemporaines sans perdre une culture de l’accueil ancrée dans la population grâce l’action de visionnaires comme le Pasteur Louis Comte.

C’est en créant « L’oeuvre des enfants à la Montagne » en 1897, que le Pasteur Comte a ouvert la voie au tourisme climatique, au tourisme vert. Une culture de l’accueil s’est tissée au cœur de la population du Plateau sous l’impulsion régulière d’humanistes visionnaires qui avaient perçu qu’une saine économie locale serait dynamisée par l’ouverture culturelle à l’autre dans un cadre naturel de qualité.

Ce fut ensuite Daniel Vincent, le directeur de la Maison du Tourisme de la Haute-Loire, qui décrivit les atouts du département –essentiellement le potentiel vendeur du concept commercial « pleine nature »- pour constater que ces atouts existaient aussi ailleurs et que le tourisme en Haute-Loire était en situation de concurrence vis-à-vis de l’Ardèche, du Cantal et de la Lozère. Daniel Vincent a défini la logique de « Respirando », la marque touristique mise en place en 2011 par le Conseil général de la Haute-Loire. Il s’agit de faire du département une destination touristique « 100% pleine nature » par la méthode de la recherche du « zéro défaut ».

Il fut suivi par Thierry Decaudin, professeur d’un master « tourisme et patrimoine » à l’université Lyon 2, également directeur d’un cabinet d’ingénierie touristique qui a participé à la mise en place de « Respirando ». Son intervention était axée sur la croissance du marché porteur des sports de nature depuis une bonne quinzaine d’années, en lien avec l’évolution idéologique contemporaine qui privilégie le rapport à soi-même comme enjeu identitaire. En matière de sports, il s’agirait désormais de se mettre en scène dans la nature. En conséquence, il conviendrait pour l’offre de passer d’une gestion artisanale à un management entrepreneurial et de combler le déficit de culture de l’offre touristique. Thierre Decaudin a conclu par cet avertissement : « vous êtes condamnés à l’innovation ».

Intervint alors Jean-François Jobert, directeur du Comité Régional de Développement Touristique d’Auvergne. Il a confirmé que le choix stratégique de la Haute-Loire d’un tourisme de produits cherchant par une professionnalisation accrue à se tailler des parts sur un marché très concurrentiel, était conforme aux options du Schéma Régional du développement du tourisme et des loisirs.

Dernière conférencière, Cécilia Guillien, coordinatrice de l’Agence Locale du Tourisme de la Jeune Loire (Yssingelais) a remarquablement exposé une réalisation portée par la Communauté de communes des Sucs : « le Bon et Bien Manger, un art de vivre », qui met en coopération les producteurs-artisans, de la ferme à la table en passant par la cuisine. Les ambassadeurs de cette « philosophie » sont aussi bien des fermiers que des restaurateurs, des tables d’hôtes que le guide du Bon et Bien Manger. BBM, cet « art de vivre » , se décline dans une palette d’événements locaux, festivals, marchés, visites, ateliers de cuisine, qui rythment les saisons en Jeune Loire, comme le décrit fort bien le site http://www.bonetbienmanger.fr/ . Il s’agit-là d’une réalisation touristique qui s’inscrit résolument dans la culture profonde d’une tradition locale bien vivante, mise en œuvre par une coopération des artisans-producteurs, des élus et des techniciens du tourisme.

Cette conférence s’est conclue par quelques questions et remarques de la salle, soulevant des points à débattre sur le choix entre concurrence ou coopération pour penser les rapports de territoires politico-administratifs d’un même territoire naturel et culturel (Haute-Loire et Ardèche), sur la prépondérance du non marchand et des résidences secondaires dans les pratiques touristiques du Plateau et sur le hiatus que présentait la conférence entre les deux premiers exposés et les trois suivants qui ne nourrissaient nullement la politique touristique de l’histoire locale pour ne répondre qu’à la logique concurrentielle froide d’un marketing sans âme.

Ces points, non débattus lors de la conférence faute de temps, feront l’objet de commentaires dans l’atelier de réflexion collective de mezenc.fr consacré à la randonnée.


Frédéric Lavachery.



ACTIVITES DE LOISIRS

RETOUR SUR
La rando-écriture du samedi 22 septembre 2012
quand la découverte des Espaces Naturels Sensibles conjugue promenade éducative et jeux de l'esprit
 


 
La rando-écriture (il serait d'ailleurs plus exact de parler de balade-écriture) qui a eu lieu ce samedi 22 septembre appartient aux initiatives de valorisation et de sensibilisation des "Espaces Naturels Sensibles" (ENS) patronnés par le Conseil Général de l'Ardèche.
On dénombre 8 zones classées "Espaces Naturels Sensibles" dans le département de l'Ardèche : le massif Mézenc-Gerbier & Plateau des Sucs en fait partie (cette zone recouvre une partie des communes de La Rochette, de Borée, du Béage, de Saint-Martial, de Sainte-Eulalie, des Sagnes et Goudoulet, et de Saint-Andéol de Fourchades).

La promenade, sous la conduite d'un accompagnateur de randonnées en moyenne montagne, permet, en parcourant une boucle d'environ 8km et sur un rythme de marche des plus paisibles, une découverte ou un approfondissement des richesses naturelles, paysagères, géologiques, floristique, faunistique... etc., mises en valeur par l'accompagnateur, qui est aussi très disponible pour répondre aux questions diverses suscitées par les divers éléments rencontrés et observés.

Les haltes permettent des échanges, et - sous la conduite d'un animateur culturel - d'autres formes d'approfondissements dans lesquels se mêlent fantaisie et réflexion, poésie et raisonnement, imagination et constructions logiques... etc. : ce sont les "exercices d'écriture", qui reprennent d'une manière ludique passionnante ce qui a été précédemment vu et observé.

La balade de ce 22 septembre dernier s'est déroulée autour du Montfol et du suc de la Lauzière : Julien-Alexandre était l'accompagnateur de randonnées, Nathanaël l'animateur culturel (par ailleurs scénariste de bandes dessinées et éducateur).
Le petit groupe, qui s'est d'abord retrouvé à l'OT de Sainte-Eulalie, a très vite trouvé sa cohésion malgré le fait que les membres ne se connaissaient pas au départ et venaient d'horizons très divers.

Observation des épilobes et des gentianes sur le déclin, de nombreux champignons, des alchémilles et des chénopodes bon Henri, des pins et sapins, tout en cueillant au passage quelques myrtilles oubliées ou framboises tardives ; découverte des éphippigères porte-croix ou de petites grenouilles rousses, explications sur les rapaces, observation de terriers ou des traces laissées par des renards, sangliers ou blaireaux, tout en surprenant la fuite d'un chevreuil ; explications sur la formation des sucs, lecture des paysages... et émerveillement : mais cela ne peut pas se résumer!!!

Les "exercices" d'écriture n'ont rien de fastidieux ni de contraignant : ce sont des jeux de l'esprit qui aiguisent la perception de ce qui nous entoure, de ceux qui nous entourent, et également la découverte de soi.
La bonne humeur, les traits d'humour, les grands éclats de rire persillent les échanges et les mises en commun.

Une autre balade-écriture devrait avoir lieu le samedi 20 octobre prochain dans l'ENS du massif Mézenc-Gerbier & plateau des Sucs : dès à présent invitation est lancée à tous!

contact : Nathanaël Point - Yakitori Compagnie tél. 06 87 17 85 91.



ENVIRONNEMENT

L’Université populaire d’Aubenas reçoit Jacques Béthemont pour 4 conférences sur le thème de l'eau
la première de ces conférences aura lieu le lundi 1er octobre 2012
 


 
En 2050, la population mondiale atteindra 9 à 10 milliards d’individus contre 6,5 milliards actuellement.
Or, l’essentiel de la croissance démographique concernera des pays qui manqueront du minimum d’eau pour satisfaire la demande (Maghreb, Machreck,  Sahel, Asie centrale, Chine du Nord) ou des pays où l’eau ne manque pas mais où son accès et ses usages sont problématiques. 
Ce constat implique la définition d’une politique de l’eau si l’on veut éviter une triple catastrophe, alimentaire, démographique et géopolitique.

Géographe, spécialiste connu mondialement pour ses travaux sur l’eau, professeur émérite de l’Université de Saint-Etienne, auteur de très nombreux ouvrages et publications en France et de par le Monde, Jacques Béthemont est l'invité de l'Université Populaire d'Aubenas pour un cycle de 4 conférences :

Lundi 1er octobre 2012, il traitera de la question de l’eau en 2050,
Lundi 22 octobre 2012, il abordera les guerres de l’eau,
Lundi 21 janvier 2013, le symbolisme de l’eau,
Lundi 11 février 2013, l’eau patrimoine mondial.

Ces conférences se tiendront à l’Espace Deydier à Pont-d’Ucel,
à 18 h 30.
(attention! la conférence commence bien à 18 h 30)

Contact :
Une permanence est tenue au Centre Le Bournot tous les mercredis aprèsmidi de 16H à 18H30, vous y obtiendrez toute information concernant les activités et vous pourrez y effectuer vos réservations.
Vous pouvez également téléphoner au 04 75 89 01 05 ou envoyer un courrier
électronique à : up.aubenas@gmail.com

(illustration : dessin de Ptiluc - collection Arcade)



ACTIVITES DE LOISIRS

La Ronde des Sucs 2012
29 et 30 septembre
Randonnées pédestres en Haute Ardèche
entre Gerbier et Mézenc, aux sources de la Loire
 


 
La Ronde des Sucs, par les circuits qu'elle organise chaque automne au départ d'une nouvelle commune, permet une découverte ou une redécouverte du patrimoine naturel exceptionnel des hautes Boutières.

Cette année, les départs se font depuis Saint-Clément (07310), site exceptionnel par sa situation et le panorama qu'il permet de découvrir, lieu d'implantation de "l'Ecole du Vent", village au centre duquel se dresse une splendide église aux origines romanes.

Cinq circuits - en boucle (départ et arrivée à Saint-Clément) - sont possibles : 10 km, 20 km, 30 km, 60 km et 80km

A votre rythme, en toute liberté, depuis la promenade de quelques heures sur une dizaine de kilomètres jusqu'aux deux grands circuits de 60 et 80 km qui s'effectuent sur deux jours (en autonomie, et avec un hébergement à prévoir la nuit du samedi au dimanche).

Inscriptions le matin du 29 et du 30 à partir de 7h30, à Saint-Clément.
Pour les parcours de 60 et 80km départs avant 9h30 (l'association assure le portage des sacs chez les hébergeurs).
Repas tiré du sac.
Collations offertes tous les 10km sur les parcours de 20 et 30 km.

Tarifs : 6€ (gratuit pour les moins de 12ans, accompagnés)
10€ pour les deux plus grands parcours (60 et 80 km)

Au point de départ, un petit marché de producteurs locaux vous permettra en outre de repartir avec des denrées typiques et de qualité (à partir de 10h).

Renseignements & inscriptions :
par courriel : ronde.des.sucs@gmail.com ou piteux.hubert-marie@neuf.fr
par téléphone : 04 75 30 61 13 ou 06 72 69 10 81

Avec la participation des communes de Borée, La Rochette, Sagnes et Goudoulet, Saint-Clément et Sainte-Eulalie.



EVENEMENTS

Odyssée Ventury
29 et 30 septembre
Un week end au gré du vent
 


 
Une odyssée, de la marche et de la lecture, un concert, des rencontres avec un écrivain, un artiste pluridisciplinaire et un architecte paysagiste qui se sont laissés inspirés par le vent, c'est ce que vous propose La maison Vieille, café­librairie de Rosières en Haute­Loire, et l'Ecole du vent de Saint Clément en Ardèche le week­end du samedi 29 et dimanche 30 septembre.
Samedi 29 septembre à la Maison Vieille à 16H

La librairie café vous propose de découvrir « L'odyssée ventury » un voyage surprenant imaginé par Patrick Beaulieu, un artiste aux talents multiples,, à bord d'un vieux pick­up Ford Ranger. En novembre et en décembre 2010, muni d’accessoires et d'outils d'observation, il va se laisser guider par les vents d'Amérique, 25 jours durant. Accompagné de trois co­pilotes_architectes­paysagistes et écrivains_ il dessine une odyssée transfrontalière toute en poésie... Un blog est déjà en ligne_ http///venturyodyssey.com_, un livre devrait voir le jour !

En direct, via skype, Patrick Beaulieu nous fera part de son aventure, tandis que sur place Alexis Pernet, architecte paysagiste membre de l'expédition et Martin de la Soudière, ethnologue au CNRS, inspiré par la Burle (auteur d'ouvrages et films sur le rapport de l'homme à la météo), poursuivront les échanges sur le thème de l'odyssée mais aussi sur le vent, le rapport des hommes à cet élèment, les paysages et l'itinérance... Récit, échanges, dédicaces suivis d'un repas/concert chicago Blues...
pour l'ambiance américaine !
Tarif : 5 € par pers. pour l'après midi seule ou 18 € pour l'après midi + le repas ­ concert du soir.
Renseignements et inscriptions : 04.71.57.48.00 / www.lamaisonvieille.fr

Le lendemain, Dimanche 30 septembre, le week­end se poursuivra sur les flancs du Mont Mézenc, où l'Odyssée Ventury a inspiré L'Ecole du vent ! Elle donne rendez­vous à ceux qui aiment à penser que le vent a encore quelques choses à nous dire... pour partager une itinérance, une balade sur les sentiers, « Portés par le vent ».

Départ à 10h30 à L'Ecole du vent de Saint Clément pour cette marche ponctuée de lectures de textes de l'Odyssée ventury mais aussi de textes sur les paysages, les éléments météorologiques, les pérégrinations. Martin de la Soudière sera de la partie, en l'an 2000, il arpentait le massif du Mézenc dans le cadre d'un film intitulé "Enquête sur un paysage tranquille", il reviendra sur ses pas accompagné de Patricia Léger, lectrice à voix haute de la compagnie « De la puce qui trotte » bien connue sur nos terres.
Une soupe chaude sera offerte à l'arrivée mais n'oubliez pas votre pique­nique, de bonnes chaussures... et un coupe­vent de mise !
Tout public à partir de 16 ans – Tarif : 8,5 € par pers.
Renseignements et inscriptions : 04.75.30.51.36 / www.lamaisonvieille.fr

PIECE JOINTE :

communiqué de presse



AGRICULTURE

« SEMONS l’AVENIR »
5, 6 et 7 octobre 2012, à St Julien Chapteuil
Premier festival du film documentaire de l’association Meygalimenterre
 


 
L’association « Meygalimenterre » vous invite à participer à son premier festival du film documentaire :

« SEMONS l’AVENIR »

qui aura lieu les 5, 6 et 7 octobre 2012, à St Julien Chapteuil.

Sur ces trois jours, Meygalimenterre propose une série de documentaires, qui seront projetés sur trois lieux différents : l’Espace Scénique, la salle de cinéma de la Mairie, et la salle de la Communauté de Communes du Meygal.

Des débats, des expositions, des témoignages et des démonstrations viendront compléter ce qui sera projeté en salle.

L’association souhaite par ce biais contribuer à crédibiliser des pratiques alternatives axées sur les thématiques suivantes :
- AGRICULTURE : nourrir le monde, le mythe des OGM, cultiver sans produits chimiques, semences : un bien commun, la place de l’arbre, la souveraineté alimentaire..
- ENVIRONNEMENT ET ECONOMIE : transition énergétique, croissance et décroissance, dette et solidarité..

Une restauration sous la forme d’un buffet sera proposée tout au long de ces journées : il sera constitué à partir des produits biologiques des producteurs fournissant les adhérents au cours de l’année.
L’accès aux projections restera libre : ceci afin de permettre au plus grand nombre une participation à ces rencontres selon ses moyens et ses convictions.

Mettre des images et des mots sur les désordres du monde, qu’ils soient alimentaires, agricoles, énergétiques, économiques, nous semble une bonne manière de tenter de comprendre notre environnement pour pouvoir agir.

Les documents proposés, souvent peu diffusés dans le circuit habituel des cinémas, donnent à voir des citoyens et des populations qui se bougent, sans attendre des solutions venant « d’en haut », et c’est pas triste..

Alors, que diriez vous de « venir semer l’avenir » avec nous les 5, 6 et 7 octobre ?..

PIECE JOINTE :

Programme



EVENEMENTS

Salon du livre de Saint-Martin-de-Valamas
le 7 octobre 2012
Organisé par les Amis de Rochebonne
 


 
Le prochain Salon du Livre Saint-Martin-de-Valamas organisé par Les Amis de Rochebonne se tiendra
le dimanche 7 octobre 2012.

Il sera précédé par différentes animations :
- du 24 au 28 septembre : animation autour de la bande dessinée (écoles du canton)
- les 4 et 5 octobre, cafés littéraires
- le 6 octobre soirées gourmande et contes

Cette manifestation culturelle en est à sa septième édition (biennale). Elle se tient en alternance avec le "Festival du Bijou".

Le Salon aura lieu à la salle polyvalente dite du Pont (ancien moulinage) :
- sur l’esplanade : marché du livre d’occasion et de la carte postale
- en salle : stands des auteurs et des éditeurs, exposition, animations

Contact
Site Internet : http://salondulivre.07310.free.fr/
salondulivre.07310@free.fr
Office de Tourisme des Boutières
04 75 64 80 97

PIECE JOINTE :

Programme



ACTIVITES DE LOISIRS

Oyez Citoyens !
dimanche 7 octobre 2012
un spectacle chorégraphique de la Compagnie Lisa Gimenez
 


 
La compagnie Lisa Gimenez, implantée à Devesset, proposera
le dimanche 7 octobre 2012 à 15h30
sa dernière création au Temple du Mazet-Saint Voy.

Le spectacle se présente comme une fresque historique poétique qui reprend la période de la création des temples protestants, à la moitié du 19ème siècle, un moment où les valeurs liées à l’égalité, la tolérance et la liberté sont clairement établies. Leur architecture souvent similaire indique la naissance de l’ère industrielle, les progrès qu’elle amena mais aussi de nouveaux fléaux comme les crises économiques et des épidémies étranges. Spectacle chorégraphique et théâtral, Oyez Citoyens ! interpelle, secoue, amuse, dérange et dans tous les cas, nous parle, de nous et de la nature humaine, autour des notions simples et si actuelles de la richesse et de la pauvreté. Construit autour des trois figures essentielles de la société du 19ème, celle du politique, du travailleur et du religieux, le spectacle reprend des textes authentiques remontés des archives, des visages et des voix célèbres viendront nous confier leurs pensées, leurs humeurs et leurs sentiments (Rabaut St-Etienne, Flora Tristan, le poète Occitan Antoine Bigot, des descriptions du labeur du taffetassier, du forgeron…)
Afin de vous donner un avant-goût de l’événement, la Cie Lisa Gimenez propose des temps de rencontres autour de la danse et du thème de la pièce.

Des ateliers invitent les enfants et leurs parents pour un moment de danse et de détente, un vrai moment de plaisir partagé tous ensemble pour communiquer autrement avec son enfant. Au-delà des mots, un dialogue unique et complice. Dans ces ateliers, toute la place est laissée au langage du corps dans sa globalité : une communication d’être à être. À travers des propositions et des jeux, nous vous invitons à sentir, écouter, affiner les liens qui tissent la relation. Avec le mouvement, la musique, ou le silence, l’intervenant crée des situations qui permettent à l’enfant et à l’adulte de se découvrir en permanence.

Des lectures dansées interprétées par la chorégraphe Lisa Gimenez et le comédien Stéphane Ferber donneront un aperçu du spectacle ; une discussion s’ensuivra autour d’un goûter.


Contact
Cie Lisa Gimenez/ L’Art Sème : 04 75 65 01 97
www.lisagimenez.com
Programme complet sur : www.risom.fr



EN SAVOIR PLUS :

http://www.risom.fr



ACTIVITES DE LOISIRS

Goûter-spectacle "Je me souviens de tout".
"Chez Lévêque", aux Sagnes-et-Goudoulet, le dimanche 7 octobre 2012 à 16h.
 


 
Dans le cadre des animations "Bistrot de pays"
ce dimanche 7 octobre à 16h
vous est proposé un goûter-spectacle
au bistrot de pays "chez Lévêque", au village des Sagnes-et-Goudoulet.

En ce qui concerne le goûter :
pas d'hésitation, nous savons que Huguette, l'hôtesse, ne manquera pas de réjouir les papilles de ceux qui viendront!!!

En ce qui concerne le spectacle :
"Les nouveaux nez et Cie" propose le spectacle "Je me souviens de tout"

"Je me souviens de tout" est une "adaptation bistrot" du spectacle "Voyage sur place"
dont le texte a été établi par Alain Reynaud à partir de l'enregistrement de plusieurs séances d'improvisations sur le thème de l'enfance.
Avec cette histoire deux artistes plongent leur public dans un univers d'émotion et de rire où chacun peut se reconnaître...

Renseignements :
courriel : cyrilleve@wanadoo.fr
téléphone : 04 75 38 84 61



EVENEMENTS

Le Jour de la Nuit ?
Samedi 13 octobre 2012, fêtez la nuit noire !
 


 
Le Jour de la Nuit est une manifestation nationale unique de redécouverte de la nuit, ses paysages, sa biodiversité et son ciel étoilé.

Ouvert à tous, le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé ainsi qu’une prise de conscience du problème de pollution lumineuse. Pour cela, l’événement repose sur l’organisation de manifestations et animations par une multitude de structures, associations et collectivités locales dans les territoires.
Grâce à ces activités diverses organisées partout en France, l’événement permet la découverte ludique de la faune et de la flore et l’observation des étoiles avec des astronomes avertis. En parallèle, les villes sont invitées à éteindre symboliquement une partie de leur éclairage public.

Pourquoi un Jour de la Nuit ?

L’augmentation de l’éclairage artificiel fait disparaître la nuit noire. En participant au Jour de la Nuit, les organisateurs reconnaissent qu’il est important de prendre en compte et sensibiliser aux conséquences de la pollution lumineuse et d’en réduire les impacts.

Depuis quelques années, la nuit est confrontée à la montée d’une pollution lumineuse issue d’une généralisation de l’éclairage nocturne. En dix ans, le nombre de points lumineux a augmenté de 30 % en France et s’élève à plus de 8,7 millions de points. Le plus souvent, les systèmes d’éclairage sont mal conçus et renvoient la lumière vers le ciel, en France les villes et les villages sont sur-éclairées... Mais les effets de l’éclairage nocturne sont insidieux : il provoque la disparition du ciel étoilé et trouble fortement les écosystèmes.

Attirés par la lumière, de nombreux insectes sont ainsi menacés, grillés ou capturés par leurs prédateurs. Des oiseaux migrateurs sont désorientés par la pollution lumineuse ou viennent heurter les bâtiments ou ponts illuminés, et les chauves-souris désertent de plus en plus les régions urbaines. Appeler l’attention sur la pollution lumineuse, dans son entourage immédiat, est donc une manière de sensibiliser la population au problème plus large de l’importante perte de biodiversité.

Enfin, cette pollution lumineuse engendre une forte consommation d’énergie qui, dans un contexte mondial de réchauffement climatique, devrait pourtant être maîtrisée et réduite. Il est nécessaire de revenir vers une utilisation plus raisonnée de l’énergie et donc de l’éclairage artificiel.

Contact
Agir pour l’environnement
Tel : 01 44 92 00 11
2, rue du Nord, 75018 Paris
www.agirpourlenvironnement.org



EDUCATION

Fête de la science
du 10 au 14 octobre 2012
 


 
Initiée par le Ministère délégué à la Recherche, la Fête de la Science est coordonnée

- en Ardèche, la Fête de la Science est coordonnée par L'Arche des Métiers - CCSTI de l’Ardèche et soutenue financièrement par le Conseil général de l'Ardèche.

- en Haute-Loire elle est coordonnée par le Centre Départemental de Documentation Pédagogique (CDDP)

Pendant 5 jours, les universités, lycées, centres de recherche, musées, associations… ouvrent leurs portes à toutes les générations, mettent la science dans la rue et rivalisent d’imagination pour proposer des animations riches et variées. Vous y trouverez toutes les sciences et techniques, leur actualité, leurs évolutions, leurs questionnements.

Ces activités sont animées et présentées à travers divers modes de médiation :
ateliers, expositions, visites, balades, rencontres de chercheurs, débats, conférences, cinéma, spectacles
vivants, café-sciences, lectures...

Pour la Haute-Loire suivre le lien « pour en savoir plus »
Pour l’Ardèche téléchargez le programme

Contacts :

Auvergne
Delphine Duhamel
04 73 98 09 65
delphine.duhamel@ac-clermont.fr
http://www.cndp.fr/crdp-clermont/

Rhône-Alpes
Laurence Cogny
06 79 14 34 33
http://www.ccsti-grenoble.org

PIECE JOINTE :

Programma (07)



TOURISME

BALADE AU COEUR DES BOUTIERES
dimanche 21 octobre 2012
Rallye touristique
 


 
Vous possédez un véhicule de +/- 30 ans, venez participez à la « Balade au cœur des Boutières » dimanche 21 octobre 2012. Si vous n’êtes pas participants, vous pourrez admirer les véhicules garés sur la place de St Martin de Valamas à partir de 9h.

Départ prévu vers 9h30 direction le Château de Rochebonne, puis St Jean Roure, Intres (point contrôle), St Julien Boutières et Lachapelle sous Chanéac. (parcours de 42 km le matin). Suivi d’une visite de l’usine de bijoux Font’Art Créations. Le repas de midi se fera à St Martin de Valamas au restaurant Le Chevalier Blanc.

Départ l’après-midi vers 14h direction Arcens, St Martial, point contrôle et arrêt découverte au Gerbier de Jonc. Retour par Les Estables, la Croix de Boutières, St Clément et Lachapelle sous Chanéac (parcours de 74 km).

Cette balade n’est pas une course de vitesse, le but est de faire découvrir notre région, les beaux paysages à l’automne …Règlement et bulletin d’engagement à retirer directement à l’Office de Tourisme des Boutières (la Place Saint Martin de Valamas) ou sur le site internet www.tourisme-ardeche-boutieres.com, rubrique « activités » puis « pêche, loisirs et sports ».

Date limite des inscriptions : dimanche 14 octobre. Nombre de participants limité.

Tarif pour une personne : 35 €, 2 personnes : 50 €, 3 personnes : 65 € et 4 personnes : 80 €
Enfants de moins de 10 ans : + 10 €. (Ce tarif comprend l’accueil café le matin, le repas, le roadbook et des cadeaux souvenirs. Des photos seront prises pendant la journée).




EVENEMENTS

Lecture d’archives
La Compagnie Valentine accompagne les Archives départementales de l'Ardèche dans l’aventure de la lecture d’archives.
 


 
Les Archives Départementales de l’Ardèche vous proposent un spectacle vivant « Des Hommes et des ponts ». Avec la Compagnie Valentine, découvrez l'histoire des hommes de l'art, constructeurs de ponts, à travers la lecture théâtralisée de documents d’archives.

Le 11octobre à 18h30 à la médiathèque du Cheylard : lecture d’archives pour le tout public (contacter l’Arche des métiers pour plus de renseignements).


« Spécialises dans l’écriture de scènes historiques destinées à être jouées pendant des visites guidées du patrimoine c’est tout naturellement qu’ils ont découvert les archives. A partir de documents originaux réunis autour des thèmes du vin, de la châtaigne, du Rhône ou… des archivistes, les comédiens nous entraînent joyeusement dans une lecture revisitée et décalée des archives ».


Archives Départementales
place André-Malraux
BP 737 - 07007 Privas
tél. : 04 75 66 98 00 - fax : 04 75 66 98 18
archives@ardeche.fr - www.ardeche.fr

L‘Arche des Métiers
BP 55 - Place des Tanneurs
07160 Le Cheylard
Tél. 04 75 20 24 56
Fax 04 75 20 81 80
info@arche-des-metiers.com
www.arche-des-metiers.com



ENVIRONNEMENT

Observation de la salamandre tachetée


 
La Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (FRAPNA) à travers son antenne de l'Ardèche (FRAPNA-Ardèche), dans son souci d'agir en faveur de l'environnement, a déjà mené toute une action d'observation de la salamandre tachetée en Ardèche.

La première partie de cette campagne d'observation et de suivi a déjà permis la collation de données.
Toutefois, cette opération s'inscrit dans la durée : un suivi sur plusieurs années est nécessaire pour avoir une vision probante de la répartition de la salamandre en Ardèche.
L'évolution des données permettra de mieux connaître la répartition de son milieu de vie et à terme, d'envisager des actions de maintien de qualité de son habitat, en coordination avec les acteurs locaux.

L'automne, période où les salamandres peuvent aller vers un point d'eau pour y mettre bas, ainsi que les pluies, sont des conditions favorables aux salamandres.
Peut-être en rencontrerez-vous dans les jours et les semaines qui viennent :
Pourquoi alors ne pas participer vous aussi à l'opération d'observation et de suivi de la salamandre tachetée en Arèche?
En vous rendant sur le site de la FRAPNA-Ardèche vous pouvez télécharger la fiche d'observation et apporter votre contribution : une meilleure connaissance débouchant sur une meilleur protection de cet animal menacé qu'il importe de sauvegarder.

La FRAPNA-Ardèche a édité en octobre 2012 un cahier Nature-Culture consacré à la salamandre tachetée.
Destiné à un large public, la brochure s’adresse à tous les curieux, de 7 à 107 ans, qui souhaitent connaître ou approfondir leur connaissance de cet amphibien : son histoire, son écologie et les multiples rumeurs et légendes qui ont couru à son sujet...
Pour le commander :
http://www.frapna-ardeche.org/revue-et-publications/cahier-nature-culture-la-salamandre.html

FRAPNA-Ardèche : 04 75 93 41 45



CULTURE ET PATRIMOINE

DEJA !
Les Journées du patrimoine 2013
Les européennes et les autres….
 

Les Journées européennes du patrimoine 2012 ont été un franc succès puisqu’elles ont mobilisé de plus en plus d’acteurs et auraient attiré plus de 12 millions de visiteurs, suivant le site portail du gouvernement. Une preuve que nos compatriotes sont attachés à leur patrimoine.

Pour 2013 vous pouvez noter :

1 - Le thème des Journées européennes du patrimoine 2013 a été annoncé par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture. La trentième édition des Journées européennes du patrimoine aura pour thème :
« 1913-2013, cent ans de protection ».
Elle ara lieu les 14 et 15 septembre 2013.

Contact :
Ministère de la Culture et de la Communication
Direction générale des patrimoines
Christine de Rouville
Tél. : +33 (0)1 40 15 35 84
christine.de-rouville@culture.gouv.fr
http://www.journeesdupatrimoine.culture.fr/

2 - Les Journées du patrimoine de pays et des moulins se déroulerons les 15 et 16 juin 2013 et leur thème sera : le patrimoine rond.

Contact :
Anne Le Clésiau, coordinatrice
Fédération Patrimoine-Environnement
LUR - 20 rue du Borrégo 75020 Paris
Tél. 01 42 67 84 00 - Fax 01 42 67 53 46
Email : jppm@associations-patrimoine.org
http://www.journeedupatrimoinedepays.com/

3 - Les Journées des moulins et du patrimoine meunier auront lieu les 18 et 19 mai 2013. Le thème de ces journées n’est pas annoncé.

Contact :
Bridget Petit, Chargée des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier
6, résidence Marcel Paul, 34600 BEDARIEUX
33 (0)6 19 62 03 89
Email : journees.des.moulins@gmail.com
http://www.journees-europeennes-des-moulins.org/

Nous annoncerons dans mézenc.fr les informations relatives aux différentes modalités d’inscriptions et de participation à ces journées dès que nous les aurons. Nous apporterons aussi toutes les précisions qui pourront aider les différents acteurs locaux du massif à les préparer.

L’équipe de mézenc.fr


X*X*X*X*X*X